L’avenir de la photochimie avec l’UV-150 de Vapourtec

UV-150-photochemical-reacto

Vapourtec (Suffolk, Royaume-Uni) a mis au point l’UV-150, un réacteur photochimique évolué, qui permettra de réaliser des synthèses photochimiques plus efficaces, précises, régulières, sures, et évolutives, offrant des débouchés potentiels pour des composés et éléments constitutifs nouveaux, et, le cas échéant, de nouvelles techniques de fabrication.

Le réacteur « prêt à l’emploi », résultat de deux années de développement, offre un grand nombre de caractéristiques, qui en font une véritable innovation dans le secteur. Unique dans le secteur de la chimie en flux, il ne nécessite aucune configuration intensive, et a été conçu pour compléter les systèmes d’écoulement des fluides modèle R-Series et E-Series de Vapourtec, utilisés par des centaines de laboratoires du monde entier.

L’UV-150 offre un accès sans danger à des procédés de photochimie qui n’existaient pas auparavant, grâce à la conception unique de son ampoule de 150 watts, de ses filtres, et de ses réacteurs, qui renforcent la régulation de la puissance, de l’analyse et de la température. Ce réacteur, d’un volume égal à 10% environ à celui d’autres réacteurs, assure un débit similaire, et fonctionne dans une plage de températures comprises entre -5° et 80°C.

D’après le Dr Duncan Browne, chimiste postdoctoral et spécialiste de la chimie en réacteur continu, participant à des travaux de recherche faisant usage de l’UV-150, à Ley Group, à Cambridge : « les bénéfices découlant de la combinaison de la photochimie et des méthodes des flux ont été démontrés dans le premier rapport de Booker-Milburn et de Berry. Toutefois, la modularité, l’aspect pratique et les dimensions compactes du système Vapourtec apportent des opportunités permettant à grand nombre de chimistes d’explorer le secteur des réactions à induction photochimique, portant à des éléments constitutifs intéressants et fonctionnels. L’accès facile à ces techniques importantes ne peut se traduire que par des avantages pour la chimie de synthèse ».

Selon Duncan Guthrie, directeur général de Vapourtec, le nouveau réacteur pourrait avoir un impact considérable sur le potentiel de la photochimie, dans le cadre des traitements à flux continu : « l’UV 150 est une innovation véritablement exceptionnelle, donnant aux chimistes l’opportunité de développer des méthodes de production évolutives et sans réactifs pour la production de composés nouveaux et existants, et représentant une alternative beaucoup plus efficace que les méthodes de chimie en mode batch traditionnelles. »

Les procédés de photochimie « verts » actuels présentent parfois des risques, en raison de l’insuffisance des contrôles et de l’évolutivité propre aux systèmes de production en mode batch traditionnels. La nature prête à l’emploi de l’UV-150 à traitement continu facilite l’emploi avec une petite alimentation dédiée et un système de refroidissement breveté, apportant des avantages supplémentaires.

L’UV-150 est fondé sur d’authentiques principes de physique, avec une lampe compacte de 150 watts de haute intensité, la régulation de la température, le filtrage des longueurs d’onde, et des surfaces réfléchissantes, tous conçus afin d’assurer que les photons émis par la lampe soient absorbés de façon efficace par les réactifs. On a même prévu l’installation, en option, d’un spectromètre permettant d’assurer le contrôle en temps réel de l’absorption par les réactifs, une propriété unique de plus pour cet appareil.

L’artémisinine, à l’heure actuelle le traitement le plus efficace contre le paludisme, est un parfait exemple de ce que permet d’obtenir la photochimie dans le cadre de la synthèse à débit continu.

Vers la fin de 2011, le prof. Dr. Seeberger et le Dr. Levesque, de l’institut Max Planck, ont présenté une communication sur la conversion en flux continu de l’acide dihydroartémisinique, extrait de l’armoise annuelle (Artemisia annua), en artémisinine, comportant, au cœur de cette réaction, une transformation photochimique en continu.

Il n’existe, à l’heure actuelle, rien d’aussi efficace et convivial que ce réacteur proposé dans le secteur de la chimie en réacteur continu : nous sommes convaincus qu’il est destiné à jouer un rôle clé dans un grand nombre de percées technologiques chimiques et pharmaceutiques, dans l’avenir. »

Et Duncan Guthrie, de Vapourtec, d’ajouter : « même s’il s’agit encore d’une technique sous-exploitée, la photochimie suscite un intérêt croissant, et répond parfaitement aux exigences de l’industrie. Il s’agit de la plus importante des innovations que nous avons développées jusqu’à présent, une innovation pour laquelle un grand nombre de secteurs et d’applications témoignent un intérêt sincère, y compris la recherche académique, l’industrie pharmaceutique, le secteur de l’environnement et la chimie industrielle.

Vapourtec assure l’étude et la fabrication d’un grande série de secteurs à l’échelon global, y compris l’éducation, le secteur pharmaceutique, et l’industrie, et sa technologie a été citée comme des réalisations qui ont joué un rôle clef dans les grandes percées technologiques récentes.

Fondée en 2003, Vapourtec s’est forgée un marché international prospère pour sa technologie, et écoule ses produits dans une grande partie des pays évolués, y compris les États-Unis, la Chine, le Japon, Singapour et l’Inde.

Pour tout autre renseignement, prière de visiter : www.vapourtec.co.uk/products/photochemicalreactor

En savoir plus

J. Org. Chem. , 2005, 70 (19), pp 7558–7564.DOI: 10.1021/jo050705p. Publication Date (Web): August 13, 2005. Copyright © 2005 American Chemical Society.

Get in touch

Please use the contact methods below to talk to us about our products and services. We aim to respond to your enquiry within 24 hours.

Call us on +44 (0)1284 728659 or Email us

Demander un devis